ALLIANCE DYS’SOLUTIONS FRANCE
dyslexie, dyspraxie, dyscalculie, dysphasie, TDAH, HP
• Dyslexie - dys-solutions-france logo logo logo logo logo logo

Dyslexie : que faire si échec de la rééducation orthophonique ?

 

A lire & à entendre ici.

Les réponses avec Frédérique Moreau-Wilson, orthophoniste :

"Au bout de trois ans de rééducation, normalement on doit avoir des résultats. Si on n'a pas de résultats, il faut changer de méthode. À partir du bilan, il faut émettre des hypothèses de rééducation. Il ne s'agit pas du tout d'une méthode empirique. Il faut repérer la nature des troubles de façon quantitative et qualitative.

"Selon les troubles, il faudra peut-être une à deux séances par semaine, ce qui est effectivement coûteux. Mais il faut aussi mettre l'accent sur les troubles phonologiques, un trouble de la mémoire… Une orthophoniste va travailler sur la perception catégorielle. On travaille aussi la discrimination auditive, la phonologie, l'habileté à retrancher ou à inverser des phonèmes, et sur les visuels…

"Cette rééducation est pluridisciplinaire. L'orthophoniste n'est pas le seul à intervenir. L'ergothérapeute, la psychomotricienne, éventuellement une psychologue quand l'enfant est trop désespéré, un médecin référent quand le trouble est important et quand il est reconnu par la maison du handicap (MDPH)… vont intervenir et jouer un rôle important. La rééducation n'est pas uniquement assurée par l'orthophoniste, il faut toute une équipe de spécialistes."

A lire & à entendre ici.

 

Nos conseils

Tous droits réservés - Reproduction interdite, même partielle.