ALLIANCE DYS’SOLUTIONS FRANCE
dyslexie, dyspraxie, dyscalculie, dysphasie, TDAH, HP
Diagnostic - dys-solutions-france logo logo logo logo logo logo

Diagnostic

Dyslexie - Dysorthographie

Les parents sont alertés, souvent, par l'enseignant de CP qui constate que leur enfant ne fonctionne pas comme les autres.

Mais la dyslexie ne sera diagnostiquée qu’à partir d’un retard persistant de lecture, de 18 à 24 mois par rapport à un enfant du même âge. Pour cette raison, ce trouble ne sera diagnostiqué qu’en milieu ou fin de CE2. Même si les orthophonistes peuvent poser ce diagnostic, il est indispensable de le faire valider par un neuropédiatre avec bilans neuropsychologique, d’orthophonie et d’orthoptie, au minimum. C’est un diagnostic pluridisciplinaire.

Cependant, dès le bilan d’orthophonie qui peut être réalisé dès la classe de moyenne section en maternelle, les rééducations peuvent commencer car les résultats apportés par cette rééducation orthophonique sont d’autant plus efficaces qu’elle est commencée tôt. 

Dès la fin de CP, il ne faut pas oublier de faire un bilan pour la dysgraphie et il conviendra, l’année suivante, de faire un bilan pour la dyscalculie. 

 

La dyslexie est un trouble des apprentissages qui ne peut être diagnostiqué qu'à la suite d'un bilan orthophonique complet, approfondi et chiffré. Il ne s'agit pas de faire un bilan, sur un coin de table en 30mn. Ces bilans ont une durée de 3 heures minimum. Il faut en effet que l'orthophoniste procède à l'évaluation approfondie d'un patient afin de s'assurer que celui-ci ne souffre pas :

  • de déficience intellectuelle
  • de troubles du déficit de l'attention
  • de difficultés de compréhension
  • de problèmes moteurs tels qu'on peut les observer en cas de dysgraphie, par exemple.

 

Au cours de ce bilan, l'orthophoniste peut déceler divers troubles susceptibles d'être associés à une dyslexie - dysorthographie  (dysgraphie, dyscalculie et dysphasie).

 

ATTENTION, ne pas confondre avec l'alexie.

L'alexie est un trouble aphasique visuel, lié à la lecture. Le cerveau n'analyse pas les stimuli visuels et la compréhension du langage écrit s'en trouve compromise : l'idée exprimée par l'écriture n'est pas comprise. L'alexie, contrairement à la dyslexie, suppose que l'individu a mené à bien son apprentissage de la lecture. Il existe plusieurs types d'alexie déterminés par des troubles associés : perte du champ visuel ou autre trouble du langage. La plupart des alexies sont dues à un accident vasculaire cérébral.

 

 

 

 

Nos conseils

Tous droits réservés - Reproduction interdite, même partielle.